fbpx

La Slowlife, un mode de vie plus respectueux

Et si on adoptait un mode de vie plus respectueux pour nous et la nature ? La tendance actuelle se tourne vers un concept qui a été fondé en réponse à notre mode de vie moderne et occidental qui subit une accélération exponentielle ces dernières années. En effet, l’ensemble de notre quotidien s’accélère, créant un malaise où ralentir le rythme apparaît comme le remède le plus évident. Mais pas tant que ça.

Selon la médecine traditionnelle chinoise, l’organe dominant pendant cette saison, c’est le Poumon, qui se prépare à affronter la saison hivernale. La peau et le gros intestin sont également sensibles durant cette

Ainsi, sont apparus des nouvelles tendances, comme le slow travel (voyager en écotourisme), le slow design (objets durables dans le temps), la slow money (financement des petites entreprises), la slow school (ateliers nature, ludiques), la slow science (recherche basée sur la curiosité et non pas sur la course aux performances), le slow living, le slow management (méthodes de travail adaptées, qualité de vie au travail), slow cosmétique (produits bio, recettes maison). Quelques soit leur appellation, derrière ces termes anglais, l’idée et d’instaurer une nouvelle éthique de vie.

En particulier, le slow living qui invite à une vie simple loin de l’agitation, de la consommation et des distractions. La liste n’est pas exhaustive et a même tendance à s’élargir tellement le besoin s’étend à toutes nos activités.

On peut dire que ce courant est un retour vers une sagesse qui réside au fond de chacun de nous et qui invite à la « bonne vie », c’est-à-dire la capacité à savourer ses expériences, avoir plus de temps et d’énergie pour soi-même, dans le respect de l’environnement.

Vous l’avez compris, la Slow-Life est une philosophie de vie qui incite à vivre en étant ancré dans le moment présent tout en conscience d’une part, et en s’appuyant sur les valeurs fondamentales comme l’authenticité, le respect, l’amour, le partage, la nature.

Adopter la Slowlife

Je vous propose 5 astuces pour y parvenir. Je les ai toutes expérimentées, étant moi-même qui suis une hyperactive je vis intensément et mène de front, toute seule, ma vie professionnelle (3 activités distinctes), ma vie familiale (célibataire avec un adolescent en garde partagée), ma vie de sportive (crossfiteuse 4 à 5 fois par semaine), maîtresse de maison (je fais mes propres meubles, le jardin etc…). Et si je ne pratiquais la Slowlife, je vous avoue que je serais peut-être sous tranquillisants (je vous rassure, en utilisant le Dien Chan ou l’acupuncture pour moi-même).

1. Comment je me sens ?

Le seul moyen d’y arriver est de focaliser son attention sur le moment présent. Des mots faciles à aligner et agréables à lire, mais la mise en pratique paraît moins simple.

Et pourtant ! Rien de plus simple.

Pour apprécier le moment présent, rien de tel que de prendre conscience de ses sens, en se posant cette simple question : « comment je me sens ».

Il ne s’agit pas de changer une sensation désagréable ou un état d’esprit qu’on juge négatif. Non, juste, se poser la question.
Pour vous aider à y penser, vous pouvez télécharger une application gratuite avec votre smartphone « carillon horaire » ou « bip horaire » etc… et le faire sonner toutes les heures. Lorsque vous entendez le signal, prêtez attention pendant quelques secondes à votre respiration, à votre position, à votre pensée et vous demandant :« comment je me sens ». Peut-être que cela vous incitera à mettre plus d’attention et plus d’appréciation dans ce moment présent.

Mon astuce : Prêtez attention à votre respiration pendant au moins 3 inspirs et 3 expirs. Puis reprenez votre activité. Au bout de quelques jours, vous constaterez que votre rythme aura légèrement ralenti.

2. Ralentir le rythme

En choisissant la qualité à la quantité, c’est-à-dire à diminuer considérablement tous les moments où vous cumulez plusieurs choses à faire en même temps.

Combien de fenêtre sont ouvertes sur l’écran de votre ordinateur ?  Avez-vous terminé une tâche avant d’en commencer une ?

Prenez l’habitude de hiérarchiser vos priorités en les inscrivant sur votre liste « to-do » du jour. Vous augmenterez votre efficacité en portant une plus grande attention à tout ce que vous faites, mais aussi, vous vous préserverez de cette désagréable sensation d’être sous pression, en ébullition avec le souffle coupé. En prenant cette nouvelle habitude, vous pourrez ainsi être disponible à vos pensées et émotions du moment présent.

Mon astuce :
Une petite technique simple est de synchroniser votre respiration avec votre activité et avec vos gestes. Vous allez voir que vos gestes et vos pensées vont automatiquement ralentir, sans avoir besoin de faire de gros efforts.
C’est juste une nouvelle (bonne) habitude à acquérir. Et vous le savez , une habitude s’acquiert avec de la pratique et de la répétition.

3. Prendre du temps pour soi

Il suffit pour cela de se poser quelques instants afin de réfléchir à ce que cela signifie pour vous. Vous pouvez vous demander par exemple :

  • Quel est le meilleur moment de la journée, ou de la semaine pour me consacrer 30mn, 1 heure, voire plus ?
  • Quels sont mes sources de plaisirs ?
  • Quelles sont les activités me font du bien ? (prendre un bain avec de bonnes odeurs, une musique relaxante et des bougies pour tamiser l’ambiance, ou bien faire du sport, ou lézarder à la plage, marcher dans la forêt, faire un repas, peindre …).
  • Ou bien, prendre un rendez-vous mensuel pour faire une réflexologie plantaire ou un massage, ou un soin énergétique. Un moment bien à soi qui fait du bien.

Mon astuce :
Une fois que vous avez repéré les meilleurs moments pour prendre rendez-vous avec vous, choisissez l’activité qui vous apporte du plaisir, et respectez cet engagement avec vous comme un impératif.
Si au début vous pouvez ressentir de la culpabilité, le plaisir s’installera vite et ce rendez-vous deviendra indispensable pour vous poser et prendre le temps de vivre.

4. Se reconnecter avec la nature

La journée, quand les rayons du soleil sont présents, on ne ressent pas la fraicheur de l’air. Dès que les nuages

Quand on est immergé dans la nature, tout notre organisme va à s’harmoniser avec l’environnement. L’avez-vous déjà expérimenté ? Pas encore ?

C’est simple, lors d’une randonnée-promenade (sans objectif de temps pour atteindre votre destination), portez votre attention sur les sons qui sont autour de vous. Au début, vous entendrez votre respiration. Puis au fur et à mesure où elle va s’apaiser, vous allez entendre les oiseaux, le vent dans les feuilles. Peut-être que vous remarquerez que les feuilles ne chantent pas le même son selon l’arbre. Puis peut-être que vous entendrez un froissement d’un petit animal qui se déplace.

Vous aurez probablement envie de sentir toutes les odeurs et d’en apercevoir les nuances. En marchant, vous pouvez aussi sentir les différentes densités du sol.
Ces moments qui sont vécus avec vos sens, développent vos capacité d’attention et d’écoute à vous et à votre entourage. Mais aussi, développent tous vos sens perturbés et corrompus dans les milieux urbains qui concentrent des bruits, des odeurs et des énergies qui sont perturbants.

Mon astuce :
Lorsque je vais dans la nature, je sors souvent du sentier pour m’immerger 30mn ou 1 heure; En m’adossant à un arbre, je ferme les yeux et observe les battements de mon cœur. Je m’écoute de l’intérieur. Attention, je n’écoute pas le blabla de mon mental ni mes pensées. Mais j’écoute mon ventre, mes jambes, mes pieds, mes bras, mes mains, le bruit du silence dans ma tête. Chaque partie de mon corps a le droit à une attention particulière. Une manière simple de se reconnecter à soi tout en profitant de l’énergie du lieu. La nature est un lieu privilégié pour adopter les principes de la slowlife. La connexion à la nature est une reconnexion à sa nature humaine.

5. Adopter la Slow Attitude

Une autre méthode est d’essayer l’une des thématiques de la Slowlife : slow food (manger sainement et lentement en ressentant toutes les saveurs), slow cosmétiques, slow coffee. L’idée est bien sûr de ralentir, mais également, de consommer de manière plus responsable et respectueuse de ce que nous sommes et de l’environnement dans lequel on vit.

Mon astuce :
Vous pouvez commencer par essayer de préparer un café (bio ou issu du commerce équitable) en mode slow. Cela devient une réelle expérience sensorielle pendant laquelle vous prenez le temps de sentir toutes les odeurs qui se dégagent du café matinal pendant que l’eau coule. Sans faire autre chose que d’écouter l’eau couler et les odeurs se diffuser jusqu’à vos narines. Faites de même au moment de le déguster et de laisser toutes les saveurs vous remplir de ravissement.
Si vous choisissez d’adopter la slow cosmétique vous verrez que vous vous poserez des questions de fond pour renouer avec vos besoins les plus élémentaires qu’on a malheureusement perdu avec le consumérisme.

6. Se déconnecter

Je termine avec le plus important: commencez à réduire votre temps d’utilisation du smartphone, de la tablette, de l’ordinateur de la console ou de la télé. Et remplacez ce temps passé par une activité autre qui vous fait plaisir : de la musique, de la lecture, du dessin, de l’écriture, du jardinage.

Il y a tellement plus d’occasion de vous épanouir et de vous faire plaisir que sur Facebook, les réseaux sociaux, ou la vie de personnes que vous ne connaissez pas.

Le moment présent se vit avec tous ses sens et en connexion avec son environnement. Les smartphones et les notifications vous coupent de toute interaction naturelle et directe.

Mon astuce : Donnez-vous une durée maximum par semaine de temps de connexion sur les réseaux sociaux. Votre téléphone vous donnera cette durée, et limitez-la à 2 heures par semaine. Les adolescents passent deux fois plus de temps sur leur smartphone, si vous le pouvez, invitez le vôtre à trouver l’intérêt et le plaisir des activités de la « vraie vie ».

Ralentir le rythme de sa vie a un impact positif sur le quotidien et la santé. Vous y gagnerez de la sérénité, un meilleur sommeil, moins de stress, une meilleure santé, une alimentation plus saine. Cela nécessite de légers changements d’attitude et d’habitudes qui sont à la portée de tous.
Est-ce que cela vous a donné des pistes ? Êtes-vous prêt à adopter un Slow Lifestyle ?
Pour aller plus loin